Explication supplémentaire sur 病, maladie

Il ne faut jamais se contenter des explications officielles(voir l’article d’hier sur 病). En cherchant dans divers ouvrages, j’ai trouvé une explication intéressante sur ce caractère qui permet de mieux comprendre sa logique.
La partie droite 丙 n’a plus seulement la fonction phonétique, mais prend du sens. En effet, la première représentation évoquait un fourneau de cuisine, au-dessous, on fait le feu, au-dessus on met une casserole : 丙 caractère chinois four

C’est pourquoi, on retrouvait cette partie dans des caractères liés à la cuisson des aliments. Sa graphie se confondait parfois avec celle de 内, nèi, intérieur :nei caractère chinois intérieur.
Pour les différencier, le caractère a été légèrement modifié et c’est cette nouvelle forme qui nous est parvenue : 丙. A côté de l’idée de l’homme allongé sur le lit vue hier avec la partie de droite  疒, 丙 n’a plus seulement une fonction phonétique, mais apporte la notion de chaleur et donc de fièvre et par conséquent de maladie.

Articles sur d’autres caractères classés par clé :
Clé enfant 子
Clé oeil 目
Clé 巳

12 juillet 2020

Innovation et science en Chine

Un article du professeur Wu Guosheng, directeur du département de l’histoire des sciences de l’université de Qinghua à Pékin, met en lumière la véritable différence entre la Chine et les Etats-Unis : l’innovation technologique. Il détaille dans un premier temps cette différence, expose quels sont les obstacles à l’innovation et explique pourquoi l’utilitarisme est nuisible.

Les agitations de la guerre commerciale ont détourné l’attention d’un sujet crucial pour la Chine : l’innovation technologique. Elle a permis aux leaders d’occuper les premières places, l’Angleterre avec la Révolution industrielle, l’Allemagne avec ses scientifiques et les États-Unis de nos jours. Comment se situe la Chine à ce niveau face à l’Amérique ?

1. Les véritables différences entre la Chine et les États-Unis

Les véritables différences entre les États-Unis et la Chine se trouvent dans :
1. La recherche fondamentale
2. La recherche appliquée
3. Recherche de développement pour le marché
Les principales découvertes du XXe siècle sont américaines :  la transmission radio, l’ordinateur et Internet. La National Science Foundation fondée en 1950 a pour vocation de soutenir la recherche et d’apporter des fonds ; elle a contribué à l’essor scientifique du pays.
L’importance de la recherche fondamentale
Pourquoi les États-Unis attachent une grande importance à la recherche fondamentale ? Parce qu’elle détermine le niveau de développement de la recherche scientifique, décide si les premières innovations peuvent « faire boule de neige » et passer à la recherche appliquée et au développement. Ainsi, la force scientifique américaine s’est développée de jour en jour.
La recherche fondamentale en Chine
La faiblesse de la Chine tient dans le manque de réelles connaissances dans les disciplines de recherche et dans la recherche fondamentale.
La science est la recherche de la vérité, le développement de la créativité individuelle pour découvrir les mystères de l’univers, mais à notre époque le mot science est davantage utilisé dans d’autres but pour sauver la nation, la renaissance de la Chine et pour des intentions culturelles.
La vision utilitariste est encore trop présente, l’Etat s’est concentré sur les grands travaux très « visibles », comme le train à grande vitesse et la navigation spatiale.
La recherche fondamental manque, l’innovation technologique se base trop sur les technologies des autres. Il faut dépasser le stade d’améliorer un morceau des autres. Il est normal dans un premier temps d’imiter les meilleurs, mais ce stade doit être passager et pour durer sur le long terme et être fort, il faut être à l’origine des innovations technologiques. 
Pour progresser, il faut se débarrasser des freins à l’innovation.


2. Trois facteurs entravent l’innovation


1. L’esprit de liberté est la base de l’innovation et de la créativité. Le problème de la liberté d’esprit notamment vient de l’enseignement, qui ne le suscite pas. 
A. Un modèle basé sur le par cœur et l’obéissance doit se réformer. Des étudiants sortis d’un tel système ne pourront devenir des scientifiques créatifs. L’éducation doit permettre de développer une individualité. L’enfant, dès les premières années, doit obéir et suivre les règles à la lettre et quand il fait un doctorat, tout à coup, il doit être créatif.
B. Les établissements ne doivent pas être gérés par les fonctionnaires. Les écoles et les organismes culturels ont leur propre fonctionnement. Un directeur d’école a un poste culturel, qui ne répond pas à la même logique que la carrière d’un fonctionnaire.
C. Les professeurs ont encore des conceptions d’enseignement trop rigides et conservatrices. Ils doivent être plus ouverts, notamment à l’école élémentaire.
L’Etat doit autoriser l’ouverture en grand nombre d’écoles privées. L’éducation est très importante et exerce une influence sur le long terme. Contenir la créativité est nocif et conduira à un recul de l’innovation et du QI de la nation.
2. La communauté scientifique
La communauté scientifique doit se mobiliser pour une culture scientifique. Ce monde devient lentement un système administratif.
Les académiciens sont les plus grands bénéficiaires des ressources, ils ne parviennent pas toujours à dépenser toutes les sommes allouées alors que les jeunes scientifiques peinent à trouver des subsides. Il faut changer le système. Bien entendu, le gouvernement apporte des modifications avec par exemple la formation de fonds supplémentaires pour la science.
3. La société devrait davantage soutenir le monde scientifique et croire en son potentiel.
A côté de ces trois obstacles, Wu pense que l’utilitarisme a un impact négatif.

3. L’utilitarisme est nuisible à l’innovation scientifique

La recherche et la découverte d’innovation sont en fait non utilitaristes. Dépasser une attitude utilitariste permet d’avoir un état d’esprit innovant, il ne faut pas toujours penser en termes d’avantage et d’utilité immédiats. En effet, quand on pense avantage, on se fie à son expérience alors que l’innovation doit dépasser les contraintes  et ouvrir de nouveaux horizons. Un utilitarisme trop important est un obstacle. La Chine a une culture utilitariste trop forte.

Le professeur Wu demande plus de moyens dans la recherche, un enseignement qui laisse plus de liberté et propice à la créativité, des changements dans le monde scientifique et le soutien de la société. La vision uniquement utilitariste doit être moins présente pour laisser plus de latitude à la science. Ces problèmes ne sont pas nouveaux et sont presque normaux.
Il est plus facile d’acheter une machine, de l’analyser et d’en faire une meilleure que de changer un système de pensée et d’enseignement conservateur qui restreignent les initiatives et ne favorisent ni l’originalité, ni la créativité. Wu lance probablement un cri d’alarme pour faire bouger les lignes. La Chine parviendra-t-elle à passer du stade de meilleur élève du monde à celui d’innovateur?

NB : Quand Wu demande plus de liberté, il ne parle pas de politique. Il vise le système d’enseignement, qui laisse trop passif l’élève.

清华教授吴国盛:功利主义害了中国的创新

12 juillet 2020

Idée pour retenir le mot maladie, 病

On m’a demandé une idée pour retenir le mot virus, 病毒, bìng dú.
Commençons par 病,maladie
A l’origine 病 ne s’écrivait qu’avec la partie de droite 疒, qui signifiait maladie. La première graphie au centre de l’image ci-dessous, avait l’idée d’un homme, qui transpire sur un lit

maladie en Chine caractère 病

Ensuite, , on a ajouté le caractère 丙 bǐng, qui n’a qu’une fonction phonétique, graphie de droite.

Articles sur les caractères chinois à partir des clés :
Clé enfant 子
Clé oeil 目
Clé 巳

11 juillet 2020


Un caractère chinois simple et efficace

Série enfant 子

仔 zǎi, petit d’un animal, méticuleux.
2è prononciation : zǐ, fils, petit d’un animal.
亻+ 子. Ce n’est pas compliqué à retenir, on a l’homme 亻 à gauche et l’enfant 子 à droite, par association d’idée le petit, le petit d’un animal. Par extension, méticuleux.
Ce caractère est peu employé.

仔 zai petit d'un animal caractère chinois

Le secteur agricole chinois à l’aube de grandes transformations?

Le secteur de l’Internet s’est développé à très grande vitesse en Chine. Les agriculteurs vendent en ligne depuis une petite dizaine d’années, mais ils n’ont pas encore profité pleinement de cet essor. De grands changements se profilent. En effet, la plupart des grands acteurs de l’Internet en Chine commencent à mettre des stratégies en place sur un secteur considérable par sa taille. Le bureau de recherches Zhigu sur son compte Weibo fait le point. Voyons ses arguments!

Un marché gigantesque

Le marché des produits agricoles et des aliments les attire. Il représente 1 000 milliards de yuans (142 milliards de dollars) par an, 10% de plus que celui de l’électroménager et cinq fois celui des vêtements. La force de travail comprenait 313 millions de personnes en 2019. 

La vente en ligne et ses avantages.

Internet permet de mettre à disposition de tous les consommateurs chinois l’immense diversité des produits. Par exemple, le raisin chinois a 700 variétés, les sortes de patates douces abondent, comme la patate au miel des six tortues et la patate pourpre de Linyi. Quand j’habitais Shanghai, j’achetais sur Internet beaucoup de fruits de la passion et de grenades, dans le Yunnan ou dans le Guizhou.

variété de patate douce en Chine


Le consommateur final et le producteur sont gagnants. Par exemple, à Mengzi dans le Yunnan, le prix d’achat, chez le producteur, du sac d’oignons de 30 kilos est de 30 yuans, soit 0,5 yuans la livre. Les supermarchés pékinois revendent la livre à plus de 5 yuans. En éliminant les intermédiaires, l’agriculteur peut vendre la livre à 1,5-2 yuans et enregistré plus de bénéfices.

Les BAT (Baidu, Ali Baba, Tencent) sont au rendez-vous

Les rois de l’Internet ont bien compris que ce marché encore peu exploité offre un potentiel immense. Tencent travaille sur des projets d’intelligence artificielle dans le domaine agricole. Meituan met en place un service d’achat de produits agricoles. Baidu planche sur une technologie de détection à distance de parasites, de robotisation et de contrôle par satellite. Ali Baba et Jingdong consacrent plus de ressources pour être les meilleurs distributeurs. Huawei tient à profiter de la 5G pour se développer dans ce secteur qui s’annonce, une fois de plus très concurrentiel.

Ces groupes, notamment ont transformé le pays et le comportement des consommateurs ces dernières années. Ce n’est pas fini, le secteur agricole devrait profiter des innovations incessantes

10 juillet 2020

Comment retenir le caractère 乳, sein?

Nous avions vu ici que le caractère 孔 trou, orifice était composé de l’enfant et d’une mère qui donne le sein.

 乳, rǔ, comporte un élément supplémentaire qui montre une main, la main de la mère qui tient la tête de l’enfant pour lui donner son lait, comme le montre une première graphie à droite.

caractère chinois sein 乳

 乳 signifie sein sans surprise !
Autre écriture plus tardive :



9 juillet 2020

Penser (en général, et à la Chine en particulier)

Article écrit par Stephane Baillie Gee, Consultant en management, Europe – Chine

Dans toutes ses dimensions (surface, population, économie, histoire), la Chine est ”énooooooorme”. Alors comment intégrer un aussi gros morceau? La réponse simple serait : “une bouchée à la fois.” Sauf que ce n’est pas si évident. En voici quelques raisons.

Courbe en cloche

Nombre de choses sur notre planète suivent une distribution “normale” que l’on appelle aussi la courbe en cloche. Ne parlons pas de la Chine, sujet épineux s’il en est, mais de la taille des êtres humains. En moyenne, elle est d’environ un mètre soixante-cinq. Maintenant, imaginez-vous dans une conversation où vous relayez cette information. Combien de temps, à votre avis, avant que quelqu’un vous dise (parfois avec un ton accusateur, triomphant ou de dédain) que vous avez oublié les basketteurs ? De bonne disposition, vous les ajoutez à votre description. Mais combien de temps avant que l’on vous mette sous le nez les amis de Blanche-Neige ? Vous voyez le problème. 

Général et particulier

Parler de la Chine, c’est pareil. Vous dites une généralité, et vous allez vous prendre un retour sur le fils de la voisine qui est sinologue et qui habite un quartier de Guangzhou où ce n’est pas comme vous dites. D’une manière générale, il est essentiel d’être capable de naviguer entre le général et le particulier. Or, le particulier peut aller à l’encontre du général, mais ça ne change rien. 
J’ai eu l’occasion d’avoir ce genre de conversation avec des collègues chinois à de nombreuse reprises. Je leur demandais comment ils faisaient telle chose en Chine et la réponse était invariablement “tu sais, nous sommes un milliard quatre, ça dépend”. C’est très frustrant pour un occidental à la recherche d’une certitude.
Avec l’habitude, on se rend compte que finalement, oui ça dépend, mais qu’il y a malgré tout une tendance. Elle donne une idée de la culture. Une définition de la culture que j’apprécie est : “c’est comme ça qu’on fait ici”. Mais c’est aussi une histoire de poupées russes : les gens de Xintiandi à Puxi (rive gauche de Shanghai) ne sont pas les mêmes que ceux de Jinqiao à Pudong (rive droite). Alors maintenant, il faut choisir, on veut le pedigree de tous les Chinois ou une généralité qui par définition ne pourra décrire toutes ses exceptions ?

foule chinoise

Généralité et stéréotype

Il est important de comprendre la différence entre généralité et stéréotype. La première est l’application d’une “règle” dans un but pratique et de rapidité. Mais, et c’est un grand “mais”, avec souplesse et adaptabilité. Je vois un asiatique dans un restaurant chinois, donc c’est un chinois : rapide, pratique. Mais il parle coréen, donc c’est un coréen : souple et adaptable. 
Le stéréotype est tourné vers l’application “quasi-idéologique” de la même règle. Vous savez, dans la vie, il y a deux types de gens… Etc. L’addiction aux catégories peut nous empêcher de naviguer avec délice entre le micro et le macro, le général et le particulier, tout et son contraire. 
Surtout qu’il n’y a pas que l’addiction aux catégories, il y a aussi celle de savoir mieux que les autres. C’est peut-être imaginable avec les vins de Bordeaux (je dis cela car je n’y connais rien), mais la Chine, vraiment, je n’y crois pas. Pour montrer qu’on s’y connait mieux que les autres il suffit souvent de montrer qu’ils n’y connaissent rien. 
Les stratagèmes sont multiples. Il y a tous les sophismes tels que : “Comment osez-vous citer Untel, il était alcoolique !” Euh… oui ! Ou encore : “tout le monde sait que…!” Euh… non. Je vous laisse faire vos recherches sur le sujet. 

Syndrome de Robinson Crusoe

Enfin, il y a un mal particulier aux étrangers en Chine. Il m’avait été décrit comme une variante du syndrome de Robinson Crusoe : Je suis perdu en Chine, il ne peut donc y avoir que moi en Chine. Si vous vous êtes un peu baladé dans l’Empire du milieu, vous avez peut-être croisé un “laowai” qui vous regardait de travers sans autre raison que justement, à cause de vous, il n’était plus seul en Chine. Rassurez-vous, retourné au pays, il est redevenu le seul à pouvoir en parler. 

Un éléphant (et) sa trompe!

Comme je l’ai indiqué au début, la Chine est “”énooooooorme”, alors plutôt que de vouloir avoir absolument raison, souvenons-nous de cette histoire où un éléphant est apporté dans un village où personne n’en avait jamais vu. La nuit tombée, certains se sont glissés dans son enclos. La conversation du matin : “c’est un tuyau qui monte au ciel” dit celui qui avait touché la trompe. “Non, c’est une énorme colonne” dit celui qui avait trouvé une des pattes. “Pauvres de vous, c’est une voile” dit celui qui s’était retrouvé près de son oreille”. J’espère vous avoir mis la puce à l’oreille.

9 juillet 2020

Le mot politique en chinois

Apprendre la langue chinoise aide à avancer en Chine. Chaque mot a sa propre vie (voir 差不多) et une utilisation spécifique parfois. Nous avons vu ici comment 调整, ajuster, servait à couvrir une certaine réalité.  A un autre niveau, le champ sémantique prend une dimension et demande un bagage culturel. Un exemple avec le mot politique.

Politique en Grèce

En lisant l’ouvrage de Moses I. Finley « L’héritage de la Grèce », me reviennent en mémoire les remarques du sinologue Jean-François Billeter dont je garde un lointain souvenir sur le mot politique et la difficulté de s’entendre sur un même terme entre la Chine et les pays occidentaux.
Le mot politique tire son origine du grec polis et avait une signification bien particulière comme le rappelle Finley, il a en lui le germe de la démocratie : « … les Grecs accomplirent un pas décisif et même deux : ils firent de la polis la source de l’autorité, au sein même de la communauté, et ils stipulèrent que l’intérêt serait discuté par tous, et en public, en finissant par un vote après décompte des participants. La politique, c’est cela… » (p.64). Certains « mots chinois ne couvrent pas le même champ sémantique » qu’en français et bien entendu leur connotation et les notions auxquels ils renvoient se recoupent difficilement. On peut avoir l’impression de parler de la même chose lors d’une conversation alors que…

政治 politique en chinois et en Chine

Le texte de Billeter issu de « Notes sur Tchouang-tseu et la philosophie » :
 « Le terme chinois, tcheng-tcheu (政治 ) est également un néologisme contemporain, mais le cas de figure est différent. D’abord parce que l’équivalence est univoque : “politique” (nom et adjectif) se traduit toujours par ce même mot, et inversement. Ensuite parce que ce mot est entré dans l’usage commun. Il a cependant une résonance bien différente. En son fond, il renferme une noblesse liée à l’idée de polis, ou de cité, qui est l’association de citoyens égaux et libres délibérant publiquement de la façon de prendre en main leur destin. Tcheng-tcheu est composé de tcheng 政 “gouvernement” et de tcheu 治  “régler”, “assurer le bon fonctionnement” de quelque chose. Le binôme signifie, littéralement, “assurer par le gouvernement le bon fonctionnement (de la société)”. Le noyau ancien qui donne sa valeur à notre notion du “politique” est absent. Le terme chinois n’est pas porteur du gène démocratique. Il va de soi que la langue chinoise possède ses propres réseaux d’associations, ses propres résonances. Le li (理) que j’ai mentionné a une longue histoire. Il est riche de sens et se retrouve dans de nombreuses expressions d’aujourd’hui, savantes autant que familières. Tcheu “régler” a d’abord signifié : “réguler les eaux” afin d’éviter les inondations et d’assurer l’irrigation. Le caractère comporte, à gauche, l’élément de l’eau 氵. Ce mot a ensuite été appliqué aux flux d’énergie qui animent le corps humain, d’où le sens de “guérir” une maladie, et à ceux qui circulent dans le corps social, d’où le sens de “gouverner”, “administrer”. Il semble impliquer le respect de certaines lois de la nature (celles de la physique des liquides) mais, comme l’attestent de nombreuses expressions anciennes et modernes, il n’en a pas moins une forte connotation autoritaire. Quant à tcheng  “gouvernement”, il est étymologiquement lié à tcheng 正 “droit”,“remettre droit”,“rectifier”. L’association d’idée n’est pas éloignée de celle que nous avons dans la famille du radical reg-: régalien,roi,régner,régler,régir, diriger, etc. »

Billeter ouvrage sur Zhuangzi

Ces lignes nous rappellent la différence entre les deux mondes politiques, l’un où l’on débat et s’écharpe en public pour la démocratie et un autre, où le gouvernement gère sans débat public véritable même si à l’intérieur des plus hautes instances, il y a débat et plus que des débats. Les origines du mot politique et l’étude du caractère et l’histoire de 政治 sont éloquents et permettent de mieux comprendre ces différences.

PS : Billeter utilise une autre transcription que le pinyin. J’ajoute le pinyin pour les caractères utilisés :
政治 : zhèngzhì
正 : zhèng

Article sur les influences grecques en Occident et les différences avec la Chine.

8 juillet 2020

Quelles villes attirent le plus de population en Chine?

Nous avions vu que les provinces du Zhejiang et du Guangdong étaient les provinces les plus attractives, en raison notamment de leur dynamisme économique dans cet article. Les villes de 2è et 3è catégorie offrent le meilleur potentiel de croissance, voir les observations d’un économiste chinois ici, alors que Shanghai et Pékin limitent l’afflux des populations extérieures. Regardons la croissance de la population – résidents permanents – des principales villes chinoises en 2019. 

Sur les 10 premières villes affichant la plus forte progression, trois se trouvent dans la province du Guangdong : Guangzhou, Shenzhen et Foshan. Deux dans le Zhejiang : Hangzhou, la capitale, et Ningbo. 
Shenzhen avec une augmentation de 412 200 personnes, après avoir occupé la première place en 2017 et 2018, se fait dépasser par Hangzhou, qui enregistre une croissance de 554 000. 

Le lac de l'ouest à Hangzhou


Shenzhen enregistre une croissance légèrement plus forte que la capitale du Guangdong, Guangzhou, 412 000 contre 401 000. La voisine de Hong Kong, avec une population moins importante 13,43 millions contre 15,30 pour Guangzhou, enregistre un PIB plus élevé, 2692 milliards de yuans (383 milliards de dollars) contre 2 362. Shenzhen a le troisième place du PIB des villes chinoises derrière Shanghai 3 815 et Pékin 3 537.
Ningbo, dans le Zhejiang, montre une forte hausse avec 340 000 de la population l’an dernier contre 197 000 en 2018 alors que Wuhan et Xian sont toujours en croissance, mais plus faibles que l’année précédente. Les mesures plus souples d’installation à Ningbo et les aides pour attirer les étudiants et l’achat d’appartements expliquent en partie cette augmentation. 
Pékin, avec sa politique de désengorgement de la capitale continue à avoir une baisse pour la troisième année consécutive – près de 200 000 personnes en trois ans.

Croissance de la population – résidents permanents – des plus grandes villes chinoises, population en 2018 et 2019 en millions et croissance en 2019 en million :

Article sur le patrimoine moyen des villes chinoises

7 juillet 2020

玉不琢,不成器 Le jade doit être travaillé pour être utile

Proverbes chinois du mois de juin

玉不琢,不成器 yù bù zuó, bùchéngqì, Le jade doit être travaillé pour être utile. (Sans études et travail, on ne peut rien réaliser.)
Article avec le proverbe.


proverbe chinois Sunzi

知己知彼,百战不殆, zhījǐzhībǐ, bǎizhànbùdài, Si vous vous connaissez et connaissez votre ennemi, vous ne serez pas en danger dans une centaine de batailles.
Article avec le proverbe.

6 juillet 2020